Jocelyne Laroche

image4

Crâniosacré biodynamique

Crâniosacré biodynamique

Issue d'une lignée ostéopathique, la thérapie crâniosacrée biodynamique est une approche globale et holistique de soins corporels.


Par un toucher non invasif et nourrissant, ce soin active le mouvement et fluidité du corps et à l'esprit essentiels à la guérison et au renforcement de l'être.  Son toucher est subtil et puissant.  Il redonne la pleine potentialité à votre être.  Il supporte les forces vitales inhérentes du corps et les soutient en vue de leur retour à leur équilibre et à leur harmonie naturels.


Le soin est créé dans un espace de présence et de calme.  Après une séance, vous vous sentirez nourri et atteindrez une tranquillité optimale.


Ce soin permet de :


  • dissoudre les tensions physiques et psychiques, les restrictions et les empreintes qui entravent le sentiment de bien-être dans la vie de tous les jours tels que :


  1. traumatismes intergénérationnels;
  2. syndrome du post-traumatique;
  3. maladies : fibromyalgie, fatique chronique, dépression, migraine, maux physiques, etc.



  • maximiser la capacité naturelle et fondamentale d'autorégulation de votre organisme et régénère votre énergie vitale pour un meilleur équilibre de votre système nerveux et de votre santé;


  • amorcer le retour à soi, la centration, les prises de conscience et l'alignement sur votre chemin de vie et de guérison.

image5

Relâchement myofascial

image6

Le relâchement myofascial est un soin corporel puissant qui est pratiqué avec douceur, habileté et à l'écoute du corps.   Il soulage les douleurs aigües et chroniques et en fait est une technique indispensable pour traiter les affections généralisées par les douleurs dans son ensemble.    

Ce soin est une méthode unique de manipulation des tissus conjonctifs  de libération des articulations, de travail sur l'énergie ainsi que la respiration.  Il agit sur les prises de conscience et des émotions vécues,

Par un toucher sensible et profond, le practicien travaille sur la cause de la douleur chronique, des tissus mous excessivement contractés. Le dénouement est un mouvement spontané inhérent aux tissus du corps. Lorsque le corps se libère, arrivent les mouvements de détente spontanés, libérant ainsi les schémas de maintien physique et émotionnel. Cela active la capacité naturelle du corps à se corriger et à guérir.

Avec le soutien et la sensibilité du praticien, un espace sécurisé est créé, éduquant et permettant au client d’écouter le corps et l'esprit,  libérant naturellement les traumatismes.  Le but du relâchement myofascial est de soulager la douleur et de restaurer les fonctions vitales pour permettre à mener une vie active et bien remplie.

informations complémentaires

Le fascia est un tissu mou composant le tissu conjonctif qui assure le soutien et la cohérence de la plupart des structures du corps humain, et notamment du muscle. Ce tissu mou peut se crisper sous l’effet de troubles psychogènes, de sur-utilisation, de traumatismes, d'infections ou de l'inactivité, ce qui entraine fréquemment des douleurs, des tensions musculaires, et qui correspond à une diminution du flux sanguin. Même si le fascia et les muscles correspondants sont les cibles principales du relâchement myofascial, les autres tissus peuvent également être affectés, et notamment les autres types de tissu conjonctif.

Comme pour la plupart des tissus, l'irritation du fascia ou du muscle crée une inflammation locale. Une inflammation chronique est la cause de fibrose ou de l'épaississement du tissu conjonctif, et cet épaississement génère douleur et irritation, créant une tension musculaire réflexe qui à son tour, augmente l'inflammation. De cette manière, le cycle est auto-entretenu et peut conduire à des dysfonctionnements somatiques, et peut être maintenu après la disparition de l'agent irritant initial. Le relâchement myofascial a pour but de briser ce cercle vicieux à l'aide de différentes méthodes agissant sur plusieurs niveaux de ce cercle.

Dans la littérature médicale, le terme « myofascial » a été introduit par le Dr Janet G. Travell dans les années 1940 à propos des syndromes douloureux musculo-squelettiques et des points gâchettes. En 1976, le Dr Travell a introduit le terme « point gâchette myofascial » et a publié en 1983 l'ouvrage de référence Myofascial Pain & Dysfunction: The Trigger Point Manual (« Douleur myofasciale et Dysfonction : le manuel du point gâchette »). Il n'y a pas de preuves qu'elle ait réellement utilisé ce qui est maintenant nommé « myofascial release ». Certains praticiens utilisent le terme Myofascial Therapy ou Myofascial Trigger Point Therapy pour se référer au traitement des points gâchettes, généralement dans un sens médico-clinique. Cette terminologie a également été utilisée pour différentes techniques de thérapies manuelles, dont certaines approches travaillant sur les tissus mous tels que le massage du tissu conjonctif, les mobilisations des tissus mous, le palper-rouler, l'intégration structurale et les techniques de strain-counterstrain. Cependant, dans la terminologie médicale actuelle, le myofascial release concerne principalement les techniques de manipulation des tissus mous tels que décrits ci-dessous.

Les techniques myofasciales sont généralement divisées en deux grandes catégories selon qu'elles sont passives (le patient reste complètement relâché) ou actives (le patient résiste autant que nécessaire), avec des approches directes ou indirectes dans les deux cas.

Ressource: Wikipédia

Pour tout nouveau client, essayez un soin et économisez 20% du prix régulier!